Travel

Los Angeles, 15 jours de Venice à Hollywood

Hello tout le monde, aujourd’hui j’ai décidé de vous raconter notre voyage à Los Angeles. Si vous me suivez sur les réseaux sociaux vous savez déjà que ça a été un voyage merveilleux! Nous sommes restés 15 jours là-bas et je rêve déjà d’y retourner. J’ai décidé de vous parler de ce séjour à la manière d’un journal, jour par jour. J’espère que vous apprécierez. Bonne lecture!

Los Angeles – Part I: Une semaine au paradis

Jour 1: Independence Day.

Après un vol de 11h30 nous sommes bien arrivés à Los Angeles. Plus nous approchions de notre logement, plus l’excitation montait. C’était exactement le quartier que l’on avait imaginé. De belles maisons, des 4×4 typiques américains et des vieux vans. On a très vite remarqué les drapeaux américains exposés un peu partout, sur les voitures, les maisons et même les boutiques. Je me suis dit qu’en France ça ne passerait jamais, parce qu’on associe le drapeau à la politique alors qu’ici ils brandissent le drapeau fier de leur culture, de leur pays. Certainement pas pour leur politique actuelle… On devrait créer un drapeau représentant du vin et du fromage, on l’assumerai tout de suite plus! Au-delà des drapeaux, ce qui était frappant c’était le côté désertique de la ville. Entre l’absence d’herbe verte (et oui je viens de Londres, et de Bretagne donc j’y suis habituée), les cactus et les fleurs exotiques on a ressenti un complet dépaysement. Et nous avons ensuite découvert notre premier Airbnb. Un grand studio, lumineux, spacieux, espace cuisine, bureau, avec un grand lit (ce qui nous manque à Londres!) et surtout baies vitrées donnant sur le jardin. Le jardin avec jaccuzzi, bassin, tortue, poissons et palmiers tout autour. Le jardin idéal. Après l’agréable découverte du logement nous avons décidé de nous rendre à Venice boardwalk pour ‘Independence day’. Le 4 juillet, pour cette occasion, des parades sont organisées, les gens portent les couleurs des Etats-Unis, des drapeaux en guise de vêtements et allument des feux d’artifices tout le long de la plage. Nous nous sommes endormis au studio bercés par le son des feux d’artifices. On ne pouvait pas avoir un accueil plus américain!

Jour2: Les vraies vacances.

Pour ce deuxième jour nous nous rendons à la plage. La principale motivation pour se voyage était de se détendre, d’apprécier le mode de vie de Venice et donc passer le plus clair de notre temps sur le sable. Nous avons découvert le fameux skate park, terrain de basket et ‘muscle beach’ où les gens font leur muscu avec vue sur la mer. Après cela, nous sommes allés à Marina Del Rey passer quelques heures chez un ami qui nous a fait visiter son studio d’enregistrement et nous a réellement donné envie de nous installer ici en nous parlant de son mode de vie très tranquille. Son appartement donnant sur la plage et très créatif nous a également fait rêver!

Jour3: Marina Del Rey.

Ce matin là nous avons pris le bodyboard, direction Marina Del Rey. La plage de ce côté est beaucoup plus déserte. On y était aux alentour de 10h et il n’y avait absolument personne à part un mec en train de faire son yoga. On s’imaginait vivre là, commencer notre journée par une séance de yoga face à la mer. Après avoir joué quelques heures dans les vagues nous sommes rentrés au studio. Le décalage horaire et les 43° nous avaient épuisés.

Jour4: Une journée à Malibu.

Malibu, cette destination qu’on connait tous grâce à cette merveilleuse série… Il nous a fallu une heure pour y accéder avec le traffic, ce qui n’est pas si mal. Malibu semble encore plus désert que le reste de la ville. Entouré de falaises désertiques, de vieux motels et de cactus. Nous sommes tout d’abord allé sur la jetée, où nous avons manger à Malibu Farm, restaurant/brunch organic avec vue sur la mer. Nous nous sommes ensuite baladés sur la jetée, et nous avons regarder les surfeurs, vue du dessus il est plus facile d’analyser leur technique. Enfin nous sommes descendues sur la plage où nous n’avons rien fait pendant des heures! La vie, la vraie!

Jour5: Santa Monica.

Santa Monica c’est encore l’un de ces endroits typiques que nous ne pouvions pas louper. Vous avez certainement déjà vu ce pier dans les films, série où même juste Instagram. Sur la jetée se trouve le Pacific parc, un genre de parc d’attraction au-dessus de l’eau. On a tenté de gagner un drône mais sans succès… Evidemment comme une enfant j’ai réclamé une barbe à papa! Ensuite on est descendu à l’aquarium que je ne recommande absolument pas! Certe ce n’est pas cher mais à part deux pauvres poissons qui se battent en duel dans un aquarium tellement sale qu’on y voit à peine à travers, il n’y a pas grand chose à voir. Junya a voulu tenter une session surf. On a loué une planche sur Washington Boulevard, $8 de l’heure donc raisonnable. Comme c’était sa première fois ça n’a pas vraiment été un succès haha. Mais au moins, pas de regrets, il a essayé, et faire sa première surfing experience à LA ce n’est pas donné à tout le monde.

Jour6 et 7: Farniente!

Deux jours de plus passés à la plage, entre Venice et Santa Monica. C’était aussi l’occasion d’acheter quelques cartes postales et souvenirs sur Venice boardwalk et de tester les burgers de chez Hinano sur Washington Boulevard. Le soir on est retourné à Santa Monica sur nos trottinettes électriques grâce à l’application Lime. Je n’en avais pas encore parlé mais il y a deux types de trottinettes électriques à LA. Il y a les bird et les lime qui fonctionnent tous deux avec des application mobiles et sont super pratiques. On les trouve principalement le long de la plage et avec l’appli il faut juste scanner le QR code de la trottinette et hop, tu peux l’utiliser autant que tu veux. Le prélèvement se fait automatiquement avec l’application. C’est pas cher et vraiment fun pour aller d’une plage à l’autre. Donc avec nos trottinettes on est retourné à Santa Monica d’où on a pu apprécier le coucher de soleil.

Los Angeles – Part II: Un mauvais départ mais une fin heureuse

Jour1: Hollywood dream… ou pas.

Comme prévu en ce mercredi matin nous faisions nos valises, bye bye Venice, direction Hollywood! En planifiant le voyage nous ne savions pas vraiment où se loger, quel quartier serait le plus intéressant, c’est pourquoi nous avions pris la décision de partager notre temps à LA. Une semaine à Venice et une semaine à Hollywood, cela faisait sens et nous étions hyper excités l’idée de découvrir ce quartier incontournable. Nous pensions passer nos journées à arpenter la capitale du cinéma, mais plus on approchait, plus le stress montait, on s’enfonçait dans les terres et l’on se retrouvait de nouveau en ville, comme à Londres. Entourés de buildings, de bruits, coincés dans le traffic, notre enthousiasme diminuait déjà. Le chauffeur nous a déposé devant le bâtiment et là je me suis dit qu’il y avait erreur, nous étions sensé rester dans celui de l’autre côté de la rue. En réalité le mec du airbnb avait pris le bâtiment d’en face en photo pour son annonce. Je me suis directement méfiée, et là, déception sur déception. L’immeuble était en travaux, bruyants, les carreaux de fenêtres avaient été peints en noir, il n’y avait pas de climatisation, l’ensemble était sale et surtout, la piscine de rêve qui m’avait convaincu de réserver ce logement était fermée depuis des mois… Grosse déception.

Nous essayions de nous concentrer sur le positif, nous sommes à Hollywood on ne va pas se plaindre. Mais après quelques heures de ballades aux alentours nous nous apercevons que ce n’est pas pour nous. L’ambiance est totalement différente de Venice. Los Angeles en général ce sont d’immenses routes avec rien de très intéressant autour, à moins d’être près de la mer, il faut une voiture pour aller d’un point A à un point B, rien à voir entre les deux. Il fait beaucoup trop chaud pour marcher des heures, et puis à pied, tout ce que l’on découvre dans ce quartier, ce sont des sdf, des drogués et quelques fast food peu attrayants. Il n’y a donc pour nous aucun intérêts à rester là. Donc le lendemain notre décision est prise, au revoir Hollywood. Nous reviendrons quelques jours plus tard mais seulement pour effectuer des activités précises.

Jour2: Nouveau départ.

On se remettait donc en quête d’un nouveau logement, de retour près de la mer! Il a tout d’abord fallu annuler notre airbnb, négocier un remboursement avec le propriétaire et ensuite trouvé autre chose à la dernière minute. Nous avons été chanceux! Un studio proche de la mer, avec jardin était disponible ce jour là. C’était un risque et un coût d’annuler notre airbnb mais ça valait vraiment le coup! La leçon que l’on en retient est que lorsque l’on est pas heureux avec notre situation, on peut la changer, il suffit de le vouloir et de prendre le risque! Nous avons retrouvé le sourire.

Jour3: Universal Studio.

Certainement la journée la plus attendue de la semaine, pour ne pas dire de notre séjour! Le parc mêle attractions et cinéma. C’est un mix entre Disney et le Futuroscope je dirais. On commence la journée par un show mêlant effets spéciaux, cascades et jeux d’acteurs. Après cela direction Harry Potter, une grande partie du parc est dédié à l’univers du sorcier. Il y a un grand huit hippogriffe, le village enneigé avec son magasin de baguettes avec performance et effets spéciaux, ses magasins de bonbons et farces et attrapes, je suis aux anges! Ils ont également reconstruit le chateau de Poudlard en taille réelle avec les pièces essentielles, les portraits aux murs animés, les salles de classes et une attraction avec effet 3D très impressionnante. Pour moi, grande fan d’Harry Potter depuis petite, c’était un rêve! Pour manger nous nous sommes rendus dans le monde des Simpsons pour un ‘Krusty Burger’ et nous avons poursuivi par d’autres manèges 3D (Simpsons, Transformers,…).  Nous avons également décidé de faire l’attraction Jurassic Parc et petite nature que je suis, j’ai évidemment fait un malaise dans la descente.

Après ces émotions, directions le studio tour. On embarque dans un bus qui nous fait faire le tour des studios, notre moment préféré de cette journée! Un film était en tournage, on peut voir les fausses facades de bâtiments taille réelle et les voitures d’époques. Nous avons découvert la réalisation d’effets météorologiques, pluie, torrent, éclairs sur le site. Le torrent d’eau est bien réel et a bousculé le bus dans le village de Old Mexico qui a été utilisé pour la réalisation de différents films. Nous avons pu traverser Coni Island du célèbre film ‘les dents de la mer’, la rue du Bates Motel, les maisons de Desperate Housewives et bien plus encore. Le site est immense, le tour de bus dure plus d’une heure. Il y a aussi une partie 3D où l’on vit les scènes telles qu’elles ont été filmées, avec pour fast and furious, un camion qui tombe réellement, du feu, des explosions, c’est très impressionnant. Je recommande à 100% d’y aller. Le prix n’est pas exorbitant et vous en avez pour votre argent. Nous sommes restés au parc de 11h à 22h.

Jour4: Taco Truck

Journée plus calme. Avec nos trottinettes nous nous rendons sur Rose Avenue pour goûter aux tacos de La Isla Bonita. Selon un ami et les différentes revues en ligne, c’est le meilleur taco truck de la ville. Junya passionné de cuisine tenait à tout prix à s’y rendre. Los Angeles étant proche du Mexique, ils ont le savoir faire et le prix est 2 fois moins cher qu’à Londres. Très bonne découverte! Une fois le ventre plein direction… la plage! Pour changer!

Jour5: Beverly Hills, Walk of Fame et une aventure surprise!

Comme nous avions quitté Hollywood quelques jours plus tôt, nous prenons la décision de faire un maximum de chose en cette journée en ville pour éviter les aller-retours. C’est dans cet état d’esprit que nous sommes partis pour Beverly Hills. Nous avons commencé notre ballade sur Rodéo Drive, le boulevard commercial et luxueux. Nous sommes remontés à pied jusqu’au fameux Beverly Hills Hotel. En chemin on a regardé ls maisons de rêves qui s’étendaient tout autour de nous et on a choisi celle que l’on voudrait acheter haha. Après ça nous sommes allés au Cheesecake factory, c’était très bon et comme dans tout bon restaurant américain les portions auraient pu nous tenir la semaine! The walk of fame c’est cette fameuse avenue avec des étoiles sur le sol portant le nom de célébrités, acteurs, musiciens. Je ne vais pas vous mentir, j’ai été un peu déçu parce que c’est une simple rue bondée de touristes. Donc nous ne sommes pas restés très longtemps.

Nous avons décidé de nous rendre au Hollywood sign, nous montons dans le Uber et là, ça devient le bordel. Le mec nous dit que le mieux serait d’aller à Griffith Park en commençant au niveau du Griffith Observatory, le musée d’astronomie d’où l’on peut voir les étoiles à l’aide de télescopes. On en profite donc pour aller visiter le musée qui est très intéressant à faire, normalement aux alentours de 20h. Une fois avoir fait le tour on a commencé la randonnée et on s’est vite rendu compte qu’on arriverai sur un mont parallèle à celui du panneau Hollywood, donc on ne le verrai que de profil. Tant pis. On continu puisqu’il est déjà 18h et qu’on a commencé. Arrivé en haut la vue est magique, on peut voir tout Downtown LA. Le soleil se cachait derrière les lettres Hollywood que l’on parvenait tout de même a distinguer. Un vrai moment de bonheur. Nous sommes ensuite descendus, et arrivé à l’observatoire: la surprise. On nous annonce que toutes les routes alentours sont fermées à cause d’une alerte à la bombe juste en bas dans une immense salle de concert. Ils nous disent que la situation va durer des heures et qu’aucun bus ne circuleraient, ni uber. La seule solution, redescendre en marchant. Deux heures de marche au programme dans la nuit noire, simplement entourés de roche et de silhouettes d’arbres. Le cadre typique d’un début d’épisode d’esprit criminel! Je ne suis pas fière. Heureusement dans notre descente on rencontre deux voyageurs qui étaient partant pour qu’on continu le chemin ensemble. Les deux heures sont passées plus vite avec une bonne conversation. On est finalement arrivé au airbnb vers 23h, c’était une longue journée!
Les trois derniers jours nous les passons à la plage, entre Venice et Santa Monica. Repos!

Je viens également de publier un petit guide pratique: ici
J’évoque les éléments essentiels du voyage: plan logement, quartiers, transports, budget et nourriture.

You Might Also Like

Leave a Reply